Prime à la conversion : la nouvelle version "va dans le bon sens" selon le conseil national des professions de l'automobile

franceinfo
·2 min de lecture

Les règles de la prime à la conversion changent à partir de ce lundi 3 août. Selon le nouveau système, les particuliers recevront de 2 500 à 5 000 euros, selon leurs revenus, pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable. Ce sera 1 500 à 3 000 euros pour un véhicule Crit'Air 1 ou 2. C'est "un dispositif ambitieux qui va dans le bon sens", pour la filière automobile, a estimé lundi sur franceinfo Francis Bartholomé, président national du CNPA (conseil national des professions de l'automobile).

franceinfo : Est-ce que ce plan vous satisfait ?

Francis Bartholomé : Le CNPA se félicite que le gouvernement conserve un dispositif ambitieux dans le cadre de cette relance économique et écologique pour toute la filière. Il y a une évolution. Personne n'aurait cru qu'on atteindrait le quota de 200 000 voitures. Nous avons donc demandé la poursuite de ce plan de conversion et c'est ce que nous avons obtenu.

Cela va-t-il suffire pour amortir les effets de la crise sur le secteur ?

Dans un premier temps cela ne compensera pas du tout ce que l'on a pu perdre pendant deux mois et demi. Mais pour le moral et pour donner un sens à notre résultat 2020, cela va dans le bon sens. Contrairement au premier, ce deuxième plan s'adresse à un nombre moins important d'automobilistes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi