Prime à la casse, fin de la voiture thermique en 2040… le programme auto d’Emmanuel Macron

Le candidat d’En Marche souhaite aligner les fiscalités du diesel et de l’essence, mettre en place un dispositif de prime à la casse pour rajeunir le parc. Le développement de la voiture autonome fait aussi partie intégrante de son programme.

> Toute la semaine, BFMTV.com vous présente les programmes auto des candidats à l'élection présidentielle. Après François Fillon lundi, Benoît Hamon mardi, et Marine Le Pen mercredi, zoom sur les engagements d’Emmanuel Macron.

Crédible, c’est l’image qu’un certain nombre de professionnels de l'automobile ont d’Emmanuel Macron quand on parle d'automobile. Sur la ligne de départ du secteur, il figure donc en pole position avec François Fillon. Le candidat d’En Marche bénéficie de ses actions au ministère de l’Economie, notamment dans la gestion des relations de l’Etat actionnaire avec PSA et Renault. Les propositions concernant l’automobile sont nombreuses dans son programme mais les équipes de campagne d’Emmanuel Macron n’ont pas donné suite à nos demandes d’interview.

Le programme au banc d’essai

Diesel: quel avenir pour ce carburant? Quelle fiscalité?

Ministre au moment où éclate le scandale Volkswagen, Emmanuel Macron évoque beaucoup le diesel dans son programme. L’objectif est clair: faire baisser drastiquement la part de ce carburant dans les ventes, comme dans le parc.

"Pour réduire massivement la pollution liée aux particules fines, la fiscalité du diesel sera alignée sur celle de l’essence pendant le quinquennat", propose dans son programme Emmanuel Macron.

Le candidat joue la mesure, suivant ses déclarations d’août 2016. Encore ministre de...

Lire la suite sur Auto

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages