Primaires en Argentine : écrasante victoire des péronistes face à l'actuel président, Mauricio Macri

franceinfo avec AFP

A deux mois de l'élection présidentielle, l'actuel président argentin, Mauricio Macri, a subi un lourd revers électoral face au tandem péroniste composé d'Alberto Fernandez et de sa colistière, Cristina Fernandez de Kirchner, ex-présidente du pays. Aux élections primaires qui avaient lieu dimanche 11 août, considérées comme une répétition générale pour la présidentielle d’octobre, Mauricio Macri n'a recueilli qu'un peu plus de 32% des voix tandis que l'opposition péroniste a obtenu plus de 47% des suffrages.

Si un tel résultat se reproduisait lors du scrutin présidentiel, le 27 octobre, Alberto Fernandez, 60 ans, serait proclamé vainqueur dès le premier tour, puisque selon la loi électorale argentine il suffit d'obtenir au moins 45% des suffrages, ou bien 40% et une avance de dix points sur le candidat arrivé deuxième.

"Nous avons subi une mauvaise élection et cela nous oblige, à partir de demain, à redoubler d'efforts. Nous regrettons de ne pas avoir eu tout le soutien que nous espérions", a rapidement reconnu le chef de l'Etat de la troisième économie d'Amérique latine, plongée dans une grave crise.

Le système des primaires, une particularité argentine

Créé en 2009, le système de primaires générales pour tous les partis politiques, le même jour et lors d'un scrutin national, est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi