Primaire : Les Républicains se prononceront en juin

·1 min de lecture

Grâce à un compromis de dernière minute négocié entre Gérard Larcher et Christian Jacob, Les Républicains sont tombés d'accord mercredi matin pour "arrêter définitivement le processus de désignation" de leur candidat "après les régionales et départementales de juin prochain". C'était le vœu du président du parti, Christian Jacob : renvoyer la question d'une éventuelle primaire en juin pour ne pas parasiter les campagnes électorales. Pour autant, le texte adopté à l'unanimité par le bureau politique de LR prévoit que d'ici là, le président du Sénat Gérard Larcher pourra poursuivre "dès maintenant les consultations avec les différentes personnalités et sensibilités de la droite et du centre pour préparer le système de départage".

C'était le souhait du sénateur Bruno Retailleau : que la réflexion sur le sujet puisse commencer, avant même les régionales.

Si primaire il y a, ce sera au maximum "six mois avant l'élection présidentielle"

Le texte adopté par le bureau politique prévoit que si "un candidat s'impose naturellement" après les élections régionales de juin, alors LR proposera à ses "militants réunis en congrès de le soutenir". Dans le cas contraire, ils seront appelés à se prononcer sur un "système de départage". Dans cette hypothèse, une primaire pourrait se tenir en octobre ou novembre, en tout état de cause au maximum "six mois avant l'élection présidentielle".

Lire aussi - Présidentielle de 2022 : Baroin, Bertrand, Estrosi… Qui veut quoi pour la droite?

Cette proposition...


Lire la suite sur LeJDD