La primaire LR tourne au concours de beauté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christian Jacob, le patron du parti Les Républicains, a réuni ce mardi matin les six candidats à la primaire qui aura lieu début décembre.

Six qui, au final, ne devraient plus que cinq ou peut-être même quatre. De l’avis de plusieurs pontes du parti, Denis Payre, le dernier arrivé dans la sizaine, serait en effet dans l’impossibilité de réunir les parrainages nécessaires à la validation de son dossier. Même Philippe Juvin, le médecin et maire de la Garenne-Colombes, pourrait avoir des difficultés. On verra bien, car pour l’instant, ils sont tous là, sur la photo, à se faire des jolis sourires (même si on les sent un peu crispés). Rien, en tout cas, qui entame la joie de Christian Jacob qui s’est "félicité de la manière dont la campagne commence". On s’accroche un peu sur les modalités pratiques d’organisation et sur le nombre des débats, mais pour le reste, c’est tranquille-tranquille.

Ça veut dire qu’il n’y a pas (ou pas encore) de débat sur le fond ?

C’est ça. A part Denis Payre et son ancrage très libéral (mais il a peu de chances d’être sélectionné), les différents candidats ne sont … pas très différents, justement. Certes, Eric Ciotti a son positionnement très "Law and order", la loi et l’ordre pour reprendre l’expression favorite des Républicains américains. C’est le candidat du régalien. Mais les 3 principaux candidats se ressemblent à s’y méprendre. Bon, Xavier Bertrand est plus social et mieux implanté dans les milieux populaires et en territoire rural. Valérie Pécre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles