Primaire de la gauche : "Je suis fier qu'on m'appelle Bilal", déclare Benoît Hamon

"Je suis fier qu'on m'appelle Bilal", a réagi avec humour, Benoît Hamon, jeudi 26 janvier, lors de son meeting à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Le candidat à la primaire de la gauche a répondu au surnom que certains internautes proches de l'extrême-droite lui ont attribué afin de dénoncer sa proximité présumée avec l'islam radical.

"Bilal Hamon", "Bilal, Bilal", a scandé le public. "Je suis fier qu'ils m'appellent Bilal, et je serais fier qu'ils m'appellent Eli, David, peut importe, mais tous ces noms qu'ils détestent, eux les antisémites, eux les racistes, à qui nous ne laisserons ni la France ni la République", a-t-il répondu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les précédents "Ali Juppé" et "Farid Fillon"

Plus tôt ce jeudi, Benoît Hamon avait déjà évoqué ce surnom au micro de BFMTV. "Je regrette que Florian Philippot et ses amis des sites d'extrême-droite reprennent ces arguments, me baptisent Bilal Hamon comme on avait baptisé '

Farid' Fillon et 'Ali' Juppé". L'ancien ministre de l'Education a aussi regretté être "l'objet d'une offensive de l'extrême-droite" et qu'elle "soit relayée à gauche".

Retrouvez cet article sur Francetv info

Après "Ali Juppé", la fachosphère s'en prend à "Farid Fillon"
DIRECT. Primaire de la gauche : suivez la dernière journée de campagne
DIRECT. Affaire Penelope Fillon : Juppé exclut "clairement et définitivement" d'être un recours en cas de retrait de Fillon
VIDEO. François Fillon doit s'appliquer à lui-même les "sacrifices" qu'il demande aux Français, estime Ségolène Royal
VIDEO. Otages d'Arlit au Niger : comment l'Elysée a annulé une opération de libération

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles