Primaire écologiste : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau au second tour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les participants à la primaire des écologistes se sont prononcés lors d'un vote via Internet sur plusieurs jours et ils ont placé en tête Yannick Jadot et Sandrine Rousseau.

L'eurodéputé Yannick Jadot et l'économiste Sandrine Rousseau se retrouveront au second tour de la primaire écologiste, selon des résultats présentés un peu plus d'une demi-heure après la clôture du vote, dimanche. Si Jadot, figure politique la plus connue du scrutin, bénéficie d'une légère avance (27,7%, 29 534 voix sur 106 622 exprimés), il n'a pas réellement distancé les autres prétendants. Sandrine Rousseau a réussi son pari : avec 25,1% et 26 801 voix, elle a réussi à convaincre une bonne part de l'électorat écologiste. Féministe revendiquée, elle avait été prise pour cible par l'extrême droite. De plus, certains de ses propos ont marqué la campagne, notamment sur les réfugiés afghans, sur les femmes voilées ou sur Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur.

Les autres candidats, à l'exception du centriste Jean-Marc Governatori (2,4%, 2501 voix), ne sont pas nettement distancés. Le maire de Grenoble, Eric Piolle (22,3%, 23 767 voix) fait jeu égal avec l'ancienne ministre socialiste Delphine Batho (22,3%, 23 801 voix). Jamais une primaire écologiste n'avait atteint un tel niveau de participation, avec plus de 122 000 inscrits.

«Nous sommes en capacité de gagner et d'aller jusqu'à l'Elysée», s'est félicitée Sandrine Rousseau dimanche soir. «L'écologie est aujourd'hui une priorité, c'est une urgence. Le temps des petits pas et le temps de l'accompagnement n'est plus le moment», a-t-elle ajouté. «C'est une formidable leçon. Au moment où certains veulent interdire les prénoms, où certains veulent rétablir la peine de mort, vous avez plus de 100 000 Françaises et Français qui ont décidé de siffler la fin de la récré, qui ont décidé de porter haut et fort la question du dérèglement climatique, de l'effondrement du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles