Présidentielle : "Nous sommes en capacité de fédérer", assure Eric Piolle

·1 min de lecture

Quatre candidats, des divergences et une décision le 28 septembre. A neuf mois de la présidentielle, la primaire écologiste est lancée. Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, affrontera trois autres candidats Yannick Jadot, Delphine Batho, Sandrine Rousseau. Le maire de Grenoble fait campagne sur la réussite électorale de la coalition de toutes les gauches qu'il mène dans sa ville, un "arc humaniste" à fédérer en 2022. Il voit dans cette primaire l'occasion pour la famille écologiste de choisir "un candidat ou une candidate qui pourra entrer à l'Elysée". 

>>Retrouvez l'interview politique tous les matins à 8h15 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"J'ai travaillé 18 ans dans l'industrie, je me suis engagé en politique tard", rappelle-t-il. "Et je me suis engagé avec cette envie, cette volonté, cette détermination de faire passer la famille écologiste dans une nouvelle ère, une nouvelle page" Pour l'édile, les écologistes sont prêts à passer à un niveau supérieur, portés par leurs bons résultats aux municipales de 2020. "Avant ils étaient lanceurs d'alerte et contre pouvoir, maintenant nous exerçons le pouvoir, nous sommes en capacité de fédérer", indique Eric Piolle. 

"Fédérer cet arc humaniste se fait derrière des candidats écologistes, car les défis de notre temps sont des piliers climatiques et le croisement des politiques sociales et environnementales", ajoute-t-il. 

Confiance dans la primaire

Et si pour certaines formations, les primaires sont des "machi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles