Les prières résonnent de nouveau dans une synagogue historique de Budapest

·1 min de lecture

Ravagée par les Nazis dans la Hongrie occupée, la synagogue de la rue de Rumbach à Budapest a enfin rouvert ses portes. Pour son jeune rabbin, diriger la première prière officielle était un moment "plein d'émotions".

L'imposant bâtiment de style mauresque, conçu en 1872 par l'architecte viennois Otto Wagner, "a une grande histoire et a été le témoin de tristes événements", explique à l'AFP Peter Deutsch. "J'ai encore du mal à croire que je perpétue cette histoire".

Ses élégantes proportions en font "certainement l'une des trois plus belles synagogues d'Europe", s'enthousiasme le religieux de 35 ans, l'un des plus jeunes rabbins orthodoxes de Hongrie.

Non loin de là, se dresse la Grande synagogue, la plus vaste au monde après celle de New York, dans le quartier du ghetto de Budapest pendant la Seconde guerre mondiale, qui a vu périr quelque 600.000 Juifs hongrois dans les camps nazis.

Quasiment détruite en 1944-45, la synagogue tomba en état de délabrement et fut définitivement fermée dans les années 1960.

Après son retour dans le giron de la communauté juive en 2006, il a fallu six ans pour la rénover, une opération financée par le gouvernement hongrois à hauteur de 9,2 millions d'euros.

La synagogue, qui abrite aussi un musée et un café, se présente comme un centre culturel, un espace "ouvert", à la fois aux différents courants du judaïsme, aux visiteurs et aux touristes.

La communauté juive de Hongrie compte environ 100.000 membres, ce qui en fait la plus importante d'Europe centrale.

pmu/anb/ial/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles