Prières et hommages au Parlement britannique en mémoire du député tué

·2 min de lecture

Les députés britanniques rendent hommage lundi à l'un des leurs, David Amess, mortellement poignardé lors d'une permanence parlementaire, dans ce que la police considère comme un acte terroriste potentiellement lié à l'islamisme.

Les députés britanniques rendent hommage lundi à l'un des leurs, David Amess, mortellement poignardé lors d'une permanence parlementaire, dans ce que la police considère comme un acte terroriste potentiellement lié à l'islamisme. David Amess, député conservateur de 69 ans et père de cinq enfants, a été tué à coups de couteau vendredi alors qu'il s'entretenait avec ses administrés dans une église méthodiste à Leigh-on-Sea, à environ 60 kilomètres à l'est de Londres. Un suspect de 25 ans, qui avait selon les médias britanniques suivi un programme de lutte contre la radicalisation, a été arrêté sur place.

Ce drame a bouleversé le pays, rappelant le traumatisme récent de l'assassinat de la députée travailliste Jo Cox en juin 2016 par un extrémiste de droite et suscitant des appels à renforcer la sécurité des élus. Dans l'après-midi lundi, des prières seront prononcées et une minute de silence observée en mémoire de David Amess à la Chambre des Communes, où il siégeait depuis 1983. Les députés pourront ensuite prendre la parole pour lui rendre hommage. Une fois ces hommages terminés, une procession dirigée par le président de la Chambre des Communes, Lindsay Hoyle, se dirigera vers l'église St Margaret, à côté de l'abbaye de Westminster, pour une messe qui débutera à 17H00 GMT.

A lire :Meurtre d'un député britannique : le suspect avait suivi un programme de déradicalisation

"Ce sera très dur aujourd'hui", a tweeté la député travailliste Jess Phillips qui a confié que cela lui rappelait son retour au Parlement après la mort de Jo Cox: "j'essayais de cacher mes larmes dans le train". La famille de David Amess a expliqué qu'elle n'arrivait pas à "comprendre pourquoi cette chose horrible s'est produite". "Personne ne devrait(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles