Pressions sur un élu de Géorgie : Donald Trump pourrait-il être poursuivi en justice?

·1 min de lecture

La Géorgie est au centre de l'actualité américaine cette semaine. Pas seulement parce que les deux élections sénatoriales qui s'y tiennent mardi détermineront la majorité à la Chambre haute, mais aussi parce que Donald Trump a tenté d'y faire modifier les résultats de l'élection présidentielle. Dimanche, le Washington Post a en effet révélé l'enregistrement audio d'une conversation téléphonique entre le président des Etats-Unis et le secrétaire d'Etat de Géorgie, Brad Raffensperger, au cours de laquelle Donald Trump lui demande de "trouver 11.780 bulletins", soit une voix de plus que l'avance dont dispose Joe Biden dans cet Etat.

Répétant un certain nombre d'accusations de fraudes, dont aucune n'a pu être prouvée par ses équipes devant les tribunaux ces dernières semaines, le milliardaire se livre également à une forme de chantage : "Vous savez ce qu'ils ont fait et vous n'en parlez pas : c'est un délit", dit-il à Brad Raffensperger, "c'est un gros risque pour vous". En face, le républicain ne cède pas. "Nous pensons que nos chiffres sont bons", explique-t-il au président.

Plusieurs lois pourraient avoir été enfreintes

Cet enregistrement a fait scandale outre-Atlantique : "Le mépris de Trump pour la démocratie est mis à nu", a estimé l'élu démocrate de la Chambre, Adam Schiff. Sa consoeur Debbie Wasserman Schultz a dénoncé l'acte d'un "président désespéré et corrompu". "C'est accablant", a aussi tweeté l'élu républicain Adam Kinzinger, en appelant les membres de son parti à n...


Lire la suite sur LeJDD