Pression. Les États-Unis annoncent un boycott diplomatique des JO de Pékin

Aucun représentant du gouvernement de Joe Biden n’assistera à la compétition ou aux Jeux paralympiques, du 4 au 20 février 2022, mais les athlètes américains, eux, y participeront bien.

Les États-Unis n’enverront pas de délégation officielle aux Jeux olympiques (JO) d’hiver de Pékin, qui se dérouleront du 4 au 20 février 2022, afin d’envoyer un “message clair” à la Chine contre “le génocide et les crimes contre l’humanité en cours au Xinjiang”, a annoncé lundi 6 décembre la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki.

En étant présente, “la représentation diplomatique américaine traiterait ces Jeux comme si de rien n’était, malgré les violations flagrantes des droits humains et les atrocités de la Chine au Xinjiang. Et nous ne pouvons tout simplement pas faire cela”, a-t-elle justifié. Les athlètes américains pourront en revanche s’y rendre et auront le “soutien total” de l’administration Biden, a-t-elle précisé.

“Escalade”

“Cette décision marque une escalade de la pression exercée par [Washington sur Pékin] en raison des allégations de travail forcé et de violations des droits humains dans cette province occidentale, à l’encontre de la population ouïghoure et d’autres groupes ethniques et religieux minoritaires”, souligne CNN.

Pour USA Today, elle représente “un camouflet géopolitique majeur” pour la Chine, alors que la première dame Jill Biden avait conduit la délégation américaine aux JO de Tokyo, cet été.

Les groupes de défense des droits humains avaient fait pression sur la Maison-Blanche pour qu’elle demande un boycott complet des Jeux de 2022 par les athlètes, “mais une telle décision relève uniquement du Comité olympique et paralympique américain, qui a refusé d’envisager

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :