Presse: hausse de la diffusion des quotidiens nationaux grâce au digital

Debouté, Alexandre
La diffusion des titres en papier a reculé de 3,6% en 2019, selon l’ACPM. / Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

En 2019, la diffusion des titres papier a baissé de 3,6%, tandis que celle des versions numériques a bondi de 24%.

L’ACPM a publié ce jeudi matin les chiffres de la diffusion de la presse en France pour l’année 2019. Si, dans l’ensemble, la tendance reste à la baisse pour les versions papier des titres (3 milliards d’exemplaires vendus, en recul de 3,6%), la diffusion numérique continue sa percée dans toutes les familles de presse, mais particulièrement pour les quotidiens nationaux.

C’est la principale bonne nouvelle pour l’année écoulée: la diffusion globale des quotidiens généralistes nationaux est repartie à la hausse. À l’exception notable d’Aujourd’hui en France, l’édition nationale du Parisien, tous les titres (Le Figaro, Le Monde, La Croix, Libération et L’Humanité) sont dans le vert, grâce à la montée en puissance de leur diffusion numérique. Trois titres progressent particulièrement: Le Monde (+12,2%), Le Figaro (+5,3%) et Libération (+6,3%). Parmi les poids lourds nationaux, le quotidien économique Les Échos reste stable (+0,8%). Le quotidien sportif L’Équipe est, quant à lui, le seul titre à plus de 200.000 exemplaires dont la diffusion recule, de 6,5%.

En additionnant les diffusions papier et numériques, Le Figaro demeure le premier quotidien national (325.000 exemplaires en moyenne), devant Le Monde (323.000 exemplaires) et L’Equipe (234.000).

Pour les quotidiens régionaux, la situation s’éclaircit un peu aussi, avec une hausse de leur diffusion numérique de 20%, mais qui est encore très loin de compenser la baisse de la diffusion papier (-4%). Aucun des leaders de ce marché considérable en volume (3,7 millions d’exemplaires par jour en moyenne) ne progresse. Le premier titre, Ouest-France, a enregistré un repli de 2,1% de sa diffusion à 635.000 exemplaires.

Le marché des magazines en recomposition

Du côté des magazines, la migration de la diffusion vers le numérique est plus lente. En 2019, la diffusion papier des très nombreux titres de cette (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Presse: le digital n’enraye pas le recul de la diffusion 
Les ventes numériques soutiennent la presse 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro