Présidentielle américaine: Donald Trump peut-il céder et comment?

Paul Guyonnet
·Journaliste
·1 min de lecture
Pour l'heure, Donald Trump refuse de quitter le pouvoir. Mais d'une manière ou d'une autre, une fois que la victoire de Joe Biden sera actée, il devra s'en aller (photo du 29 mai 2020, à la Maison Blanche).  (Photo: MANDEL NGAN / AFP)
Pour l'heure, Donald Trump refuse de quitter le pouvoir. Mais d'une manière ou d'une autre, une fois que la victoire de Joe Biden sera actée, il devra s'en aller (photo du 29 mai 2020, à la Maison Blanche). (Photo: MANDEL NGAN / AFP)

ÉTATS-UNIS - C’est un scénario que redoutaient de nombreux observateurs depuis des mois: et si le perdant de l’élection présidentielle qui vient de se jouer aux États-Unis refusait de reconnaître sa défaite? Une idée développée par exemple dans le livre “Will he go?” de Lawrence Douglas (comprendre “s’en ira-t-il?” en français), ou dans des articles de presse (comme ici ou ).

Le 7 novembre dernier, l’agence Associated Press annonçait la victoire de Joe Biden, assuré selon elle de remporter au moins 270 grands électeurs, le minimum nécessaire pour être porté à la Maison Blanche. Mais si Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite tant que les résultats officiels ne sont pas proclamés (ce qui se défend), que fera-t-il après une telle annonce (et ce alors que près de 80% des Américains croient, malgré les accusations infondées de fraude, que Joe Biden a effectivement remporté le scrutin)?

Et comment, dès lors, son successeur pourra-t-il entrer en fonction le 20 janvier prochain, date prévue par la Constitution de la prestation de serment? Le HuffPost passe en revue les différentes options pour un départ de Donald Trump.

  • La bonne tenue du processus légal

Pour l’heure -et c’est l’argument avancé par plusieurs chefs d’État qui attendent avant de féliciter Joe Biden-, la victoire de l’ancien vice-président de Barack Obama n’est qu’une projection médiatique. Pour qu’elle devienne officielle, il faut encore que les résultats soient certifiés (après un éventuel recomptage dans certains États), puis que les grands électeurs désign&ea...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.