Présidentielle américaine: Donald Trump menace d'envoyer ses avocats dans les États retardataires

Bénédicte Magnier
·Journaliste vidéo
·2 min de lecture

DONALD TRUMP - Aura-t-on le nom du vainqueur de l’élection américaine le soir du 3 novembre? Interrogé ce dimanche 1er novembre sur le tarmac de l’aéroport de Charlotte, en Caroline du Nord, Donald Trump a encore mis en doute l’intégrité du scrutin et laissé entendre qu’il pourrait recourir à la justice pour forcer les États retardataires à donner le nom du vainqueur, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Le président a affirmé qu’un décompte des voix dépassant le jour du scrutin serait une “chose terrible” et a suggéré que ses avocats pourraient s’impliquer. “Dès que les élections seront terminées, nous verrons ça avec nos avocats”, a déclaré Trump aux journalistes sans fournir plus d’explications.

Vers un taux de participation élevé

Les Américains se sont rués dans les urnes pour voter par anticipation, déposant déjà près de 60 millions de bulletins de vote par correspondance. Dans certains États, le décompte des suffrages pourraient prendre des jours ou des semaines, ce qui signifie que le nom du vainqueur pourrait ne pas être dévoilé dans les heures qui suivront la clôture des bureaux mardi soir.

“Je ne pense pas qu’il soit juste que nous devions attendre longtemps après les élections”, a déclaré Donald Trump. Le président américain a répété à plusieurs reprises, et sans preuve, que les votes par correspondance étaient sujets à la fraude, bien que les experts s’accordent pour dire que cela est très rare aux États-Unis. Le vote par correspondance est utilisé depuis longtemps dans les élections américaines, et environ un vote sur quatre a été émis de cette manière en 2016.

À deux jours des élections de mardi et derrière son rival démocrate Joe Biden dans les sondages, Donald Trump a parcouru les États dans une quête de soutien, tandis que Joe Biden a imploré les participants à deux rassemblements dans l’État pivot de Pennsylvanie de sortir et de voter.

À voir également sur Le HuffPost: Aux États-Unis, les magasins de plusieurs villes se barricadent avant l’élection

LIRE AUSSI:

Élection américaine: à J-2, Trump va parcourir 3500 km et faire 5 meetings

Frigorifié, Donald Trump demande un manteau à ses électeurs dans le Michigan

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.