Présidentielle 2022 : qui est Hélène Thouy, la candidate du Parti animaliste

·5 min de lecture
Hélène Thouy, coprésidente et cofondatrice du Parti animaliste, sera candidate lors de l'élection présidentielle de 2022.

Hélène Thouy a annoncé lors d'une conférence de presse qu'elle serait la candidate du Parti animaliste pour l'élection présidentielle de 2022. Qui est cette femme encore inconnue du grand public ?

Pour la première fois, le Parti animaliste présentera un candidat pour une élection présidentielle. Il s'agit d'Hélène Thouy, co-fondatrice et co-présidente du parti créé il y a 5 ans. Née en 1983, elle est avocate au barreau de Bordeaux et intervient régulièrement dans des procès aux côtés d'associations et de militants de la cause animale. Un métier qu'elle exerce depuis plus de 10 ans et dans lequel elle s'est démarquée grâce des victoires juridiques dans des procès emblématiques tels que celui l'abattoir du Vigan ou celui du Calais Vegan Festival.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Faire de la cause animale un thème majeur de la présidentielle

En 2016, Hélène Thouy a créé le premier parti défendant les animaux en France. À travers les élections législatives et européennes de 2017 et 2019, le parti animaliste a cherché à montrer que la cause animale pouvait avoir sa place en politique et que les animaux devaient être pris en compte dans les politiques publiques. Le but lors de ces élections n'était pas d'obtenir des élus mais de faire entendre la cause animale dans le paysage politique français. À l'occasion des dernières élections municipales, l'avocate avait déclaré que l'objectif était que les autres partis et candidats s'emparent des idées de son programme pour les mettre en œuvre dans leurs communes et faire progresser la défense de la cause animale. 

De même qu'en 2022, bien consciente que ses chances d'être la prochaine présidente la République sont infimes, elle aura pour but de faire de la question animale l'un des thèmes majeurs lors des prochaines élections. "Je suis certaine que nous pourrons influer (sur) le cours de cette campagne" assure-t-elle.

VIDÉO - Régionales : Les enseignements du scrutin à moins d'un an de la présidentielle

Selon elle, le score de 2,17 % obtenu aux européennes de 2019 a été "un tournant". Ce résultat obtenu sans moyens financiers et sans médiatisation a fait prendre conscience aux politiques "que la question animale était une question politique qu’ils ne pouvaient plus ignorer".

Pour la création d'un ministère de la Condition animale

Si le parti n'a pas encore présenté son programme, Hélène Thouy a déjà proposé quelques idées comme la création d'un ministère de la Condition animale indépendant du ministère de l’Agriculture, une remise à plat du modèle agricole et alimentaire, mettre fin à l’élevage industriel et intensif, interdire les cirques avec des animaux ou encore mettre en place un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines.

Le parti de l'avocate bordelaise ne se considère ni comme un parti de droite, ni comme un parti de gauche. Il entretient le flou sur son positionnement, ce qui lui permet d'attirer des sympathisants de tout bord et de tout âge. "On ne touche pas que des urbains bobos, au contraire. Parmi les gens qui nous écrivent, il y a toutes les sensibilités, tous les âges, toutes les catégories sociales." Après le saccage de certaines boucheries par des sympathisants du mouvement, le Parti animaliste avait dénoncé une radicalité et avait déclaré préférer l'argumentation pacifiste et un débat serein.

"Comment peut-on considérer la France comme une nation développée ?"

Celle qui assure avoir été choisie par les militants du Parti animaliste pour faire entendre sa voix en 2022 n'hésite pas à tacler le gouvernement actuel quant à son non-engagement concernant la cause animale. "Mesures toujours à minima", "programme pas ambitieux", "politique désastreuse"... Les mots employés par Hélène Thouy sont souvent forts et percutants. "Comment peut-on considérer la France comme une nation développée, civilisée, tout en tolérant que sur notre territoire des millions d’animaux soient mutilés atrocement, castrés, qu’on les empêche de se retourner dans leur cage ? Ce que nous faisons subir à ces êtres est impardonnable", s'indignait-elle lors d'une conférence de presse. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comme de nombreux membres de l'opposition, elle n'a pas manqué de critiquer les décisions du gouvernement concernant la gestion de la crise sanitaire. Durant le deuxième confinement, au mois de novembre, elle s'est indignée du "privilège inique" accordé aux chasseurs : "Ils étaient les seuls à pouvoir s’adonner à leur loisir mortifère alors que nous, habitants des campagnes, nous étions astreints à ne pas sortir sous peine de sanction !"

À LIRE AUSSI >>> Présidentielle 2022 : portrait de Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste

Avec sa candidature, Hélène Thouy espère que "pour une fois [... ] l’humain qui décide de tout et exploite tout au mépris des autres individus, se mette en retrait. Et que les animaux prennent toute leur place." Si elle ne ferme pas la porte à des alliances ponctuelle, elle tient à rappeler que c'est l'indépendance de son parti qui a permis à la cause animale d'émerger en politique. À moins d'un an de l'élection présidentielle, il faut encore qu'Hélène Thouy obtienne les parrainages d'au moins 500 maires pour faire entrer encore un peu plus son parti dans le paysage politique français.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles