Pour préserver votre santé mentale, soyez vous-mêmes sur les réseaux sociaux

Johanna Amselem
·3 min de lecture
Smiling teen male chatting with friends in social networks sitting front laptop

Selon une récente étude, il serait bénéfique de poster sur les réseaux sociaux des clichés proches de la réalité, sans artifice.

Avant tout, sois loyal envers toi-même”, disait déjà Hamlet en 1600. Filtre, angle flatteur, retouches : avant de publier une photo sur Instagram, Facebook ou TikTok, de nombreux utilisateurs cherchent à s’assurer qu’il s’agit bien de leur meilleur cliché. Pourtant, selon les conclusions d’une étude publiée dans Nature Communications, tous ces artifices nuisent à votre santé mentale.

Des chercheurs américains de la Columbia Business School de New York et de la Kellogg School of Management de l'Université Northwestern à Chicago se sont intéressés aux bienfaits psychologiques associés à l'authenticité des publications sur les réseaux sociaux. “Être invité à publier de manière authentique était associé à un affect plus positif et à une humeur moins négative chez les participants”, note l'étude. Et de poursuivre : “Nos résultats suggèrent que tous les individus, indépendamment de leurs traits de personnalité, pourraient bénéficier de l'authenticité sur les réseaux sociaux”.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont mené deux expériences. Ils ont commencé par analyser les données de 10 560 utilisateurs de Facebook. Tous avaient évalué leur vie et leur personnalité entre 2007 et 2012. Les chercheurs ont comparé ces auto-évaluations avec des prédictions de la personnalité des utilisateurs basées sur des traces numériques laissées sur Facebook. Grâce à cela, ils ont cherché à savoir de quelle manière les publications Facebook étaient des expressions authentiques de leur personnalité. Ainsi, les scientifiques ont constaté que ceux qui se sont exprimés de manière plus authentique ont également rapporté des niveaux plus élevés de satisfaction à l'égard de la vie.

Pourquoi se travestir sur les réseaux sociaux ?

Dans la deuxième partie de l'étude, les chercheurs ont encouragé 90 étudiants à publier de manière authentique sur Facebook pendant une semaine, puis de manière “auto-idéalisée” pendant une autre semaine. L'équipe a constaté que le bien-être subjectif des étudiants était plus élevé dans la semaine où on leur a demandé de publier de manière authentique. “L'une des tensions auxquelles les utilisateurs sont confrontés est de savoir s'ils doivent se présenter d'une manière idéalisée ou d'une manière authentique. Nous avons constaté ici que l'utilisation authentique des médias sociaux est associée à un bien-être subjectif plus élevé”, confirme l’étude.

Dans cette étude, nous avons pu montrer le lien entre poster authentiquement, par rapport à poster d'une manière idéalisée, une humeur accrue ainsi qu'un affect positif”, rapporte Erica Bailey, doctorante en gestion à la Columbia Business School et auteure de l'étude. Elle donne l’exemple d’une publication déguisée : celle d’une personne introvertie qui affirme à quel point elle était excitée de sortir le week-end. Cette recherche n'a pas examiné pourquoi les gens sont amenés à utiliser les réseaux sociaux de manière travestie. Une démarche intentionnelle ? Un manque de conscience de soi ? S’il est difficile d’échapper à l’omniprésence des réseaux sociaux, les experts plaident pour une utilisation la plus positive possible.

Ce contenu peut également vous intéresser :