“Nous prendrons les mesures nécessaires” : en pleine polémique, Thomas Sotto va-t-il être écarté de Télématin par France 2 ?

Le 3 juillet dernier, une enquête sur Thomas Sotto a été publiée dans Télérama, révélant la dureté du climat au sein de la rédaction de Télématin, et compilant de nombreux témoignages mettant en cause Thomas Sotto. Huit journalistes se sont succédés à la tête de la programmation de l'émission en trois saisons, et l'une d'entre eux est actuellement en arrêt maladie pour "mal-être au travail". Des anciens collaborateurs et quelques uns toujours en poste ont dénoncé les méthodes de l'animateur, qui multiplierait les caprices comme faire annuler des invités la veille pour le lendemain, en plus de se montrer parfois "dégradant" lors de ses débriefs.

Thomas Sotto se défend

Les témoignages sont accablants : "Je venais avec la boule au ventre. J'ai songé à changer de métier", "Il y a de sa part de l'irrespect, des colères froides, il dénigre le travail", "C'est la parole divine. Ils sont té-ta-ni-sés devant lui", "Je n'ai jamais vu un animateur dont tout le monde avait aussi peur", "J'ai très peu pleuré dans mes boulots mais chez eux oui, plusieurs fois"... Si Thomas Sotto ne se reconnaît pas dans ces mots, il a reconnu auprès de Télérama être "exigeant", "très franc", avoir des envies "sans limites", n'hésitant pas à "mettre la pression" sur la rédaction. Toutefois, il assure avoir "corrigé le tir" et que ses débriefs ne sont plus aussi cassants qu'à ses débuts dans l'émission, en 2021.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi