Pour prendre le petit-déjeuner avec Boris Johnson, il faut sortir 117.000 euros

·1 min de lecture

Le Parti conservateur britannique et son coprésident, Ben Elliot, sont au cœur d’une polémique au Royaume-Uni. Tout est parti des révélations de Mohamed Amersi dans les colonnes du Financial Times. Ce millionnaire a expliqué avoir déboursé 99.500 livres sterling en novembre 2019 (soit environ 117.000 euros), lors d’un dîner de gala, pour s’offrir le privilège d’avoir un petit-déjeuner en tête-à-tête avec Boris Johnson. Sauf que l’homme d’affaires, qui fait partie des principaux donateurs du Parti conservateur avec quelque 750.000 livres versées depuis 2017, n’a jamais obtenu ce pour quoi il avait payé.

De quoi le pousser à dénoncer les agissements du parti. Il a notamment révélé faire partie du “groupe des leaders”, qui rassemble plusieurs gros donateurs du Parti conservateur qui versent 50.000 livres par an pour cette place. Il a aussi assuré qu’un “conseil consultatif” existait : moyennant 250.000 livres par an, ses membres, dont l’identité est un mystère, verraient une fois par mois Boris Johnson ou Rishi Sunak, le chancelier de l’Echiquier. “Nous devons savoir pourquoi les conservateurs sont devenus si dépendants d'énormes dons d'un groupe sélectionné d'individus très riches – et ce que ces donateurs d'élite reçoivent en retour”, a réclamé Anneliese Dodds, présidente du Parti travailliste, auprès de The Independent.

>> A lire aussi - Royaume-Uni : Boris Johnson dans la tourmente après ses SMS avec le patron de Dyson

Ben Elliot tiendrait un rôle clé au sein de ce système, par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire pour tous en Nouvelle-Calédonie ?
Il accuse un bar de lui avoir servi trop d’alcool et devient millionnaire
Le pass sanitaire est-il nécessaire pour donner son sang ?
Le superbe geste d'une médaillée olympique pour sauver un enfant malade
Polynésie française : le variant Delta fait des ravages, le taux d’incidence à Tahiti pire que dans les Antilles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles