"On prendra en charge à 100% l'activité partielle tant que la crise durera", assure Borne