« On prend des mongols » : Orelsan accusé de racisme dans une chanson

·1 min de lecture
Orelsan au festival Cannes Séries, le 10 octobre 2021.

Près de 13 000 personnes ont signé une pétition pour boycotter l'artiste, dont le titre « L'Odeur de l'essence » fait référence à une expression dégradante.

« Depuis qu'les mongols sont devenus des experts / Entourés d'mongols, l'Empire mongol / On fait les mongols pour plaire aux mongols ». Orelsan, auréolé du succès de son dernier album, est visé par une pétition réclamant l'interdiction de ce terme. Dans « L'Odeur de l'essence », le rappeur normand a utilisé à plusieurs reprises cette expression jugée raciste et dégradante. D'après l'association Routes Nomades, dont se fait l'écho Le Parisien jeudi 23 décembre, « l'utilisation du terme 'mongol' de cette manière est non seulement insultante, mais porte aussi atteinte à l'identité mongole et banalise le non-respect envers la dignité humaine ».

La pétition, mise en ligne sur la plateforme Change.org, a été signée près de 13 000 fois. Dans sa chanson, Orelsan n'emploie pas ce terme pour insulter tout un peuple. Pour autant, ce terme « mongol » est associé dans le langage courant à une insulte envers les personnes atteintes de trisomie 21 et, plus largement, envers des personnes que l'on juge bêtes. « Si le sens de la chanson renvoie bien ici à une personne idiote, et ne renvoie pas aux gens de nationalité ou d'origine mongole (de Mongolie), son usage reste raciste et discriminatoire », martèle l'association. Objectif de Routes Nomades : abolir la connotation offensive de ce fameux terme.

À LIRE AUSSI Caen : la fréquentation d'un kebab explose grâce à Orelsan

« Je ne suis pas le mal incarné »

Pour appuyer sa dénonciation, la pétition entend mobiliser les signataires [...] Lire la suite

VIDÉO - Anne-Elisabeth Lemoine : victime d'un fou rire suite à son échange avec Orelsan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles