Premiers tests : que vaut le nouvel iPad vendu à partir de 409 euros ?

C’est la première fois qu’une tablette 9,7 pouces d’Apple est vendue à un prix si bas. La configuration proposée pour ce prix marque une jolie progression par rapport aux iPad Air et n’a pas à rougir face à l’iPad Pro 9,7 pouces.

Un silence mesuré. Loin des grandes annonces auxquelles nous sommes habitués, le nouvel iPad 9,7 pouces, délesté des oripeaux Air ou Pro, a été annoncé par Apple par un simple communiqué. Il s’agit pourtant autant d’une mise à jour intéressante que d’un chamboulement de la gamme des tablettes du géant américain. Pour la première fois, un iPad 9,7 pouces est vendu neuf avec autant de stockage aux alentours des 400 euros.

Un petit prix, un design de 2013

Extérieurement, il signe un retour en arrière par rapport à l’iPad Air 2 qu’il remplace. Dans les faits, l’iPad Pro 9,7 pouces s’est vu assigné les mensurations du Air 2, tandis que l’iPad 2017 est une copie conforme de l’iPad Air, premier du nom.

Le nouvel iPad nous ressert donc un design vieux de quasiment quatre ans – et ce n’est pas forcément un mal, si on considère que l’objectif arrière est à nouveau intégré dans le boîtier.

Plus regrettable, le fait qu’Apple réutilise la même technologie de dalle non laminée que pour l’iPad Air, ce qui explique l’épaisseur identique. On retrouve donc le même écran Retina que sur l’iPad Air, avec la même définition de 2048 x 1536 pixels pour une résolution de 264 ppp.

Si la technologie d'écran marque un léger retour en arrière, en revanche, la puce à l’intérieur fait un beau pas en avant.

La puce des iPhone 6s et 6s Plus

Apple a troqué une Apple A8x pour...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages