Premiers passagers à bord du Virgin Hyperloop

Pour la première fois, des passagers ont embarqué à bord d'un train à lévitation magnétique, développé par Virgin Hyperloop. Josh Giegel, cofondateur de la société californienne et Sarah Luchian, directrice de l'expérience passager ont parcouru 500 mètres en 15 secondes dans un tube expérimental. La vitesse maximale est de 172,8 kilomètres/heure, encore loin de l'objectif des 1200 kilomètres/heure. "Le trajet s'est déroulé en douceur, l'accélération était un peu plus rapide, un peu plus dure que ce que vous auriez pu ressentir à bord d'un avion sur la piste", explique Josh Giegel. Un train d'un nouveau genre À terme, les nacelles pourraient contenir 28 personnes. Elles pourraient former un train d'un nouveau genre : "Notre objectif d'ici 2025 est d'obtenir les certifications pour organiser des transports commerciaux. Nous pensons qu'avant la fin de la décennie, on commencera à avoir quelques projets opérationnels dans le monde entier", rapporte Josh Giegel. Quelques problèmes restent à régler comme le coût des réseaux de tubes dans lesquels voyagent les nacelles ainsi que l'évacuation en cas d'incident.