Les premiers humains auraient survécu aux hivers rigoureux en hibernant

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

« Cela peut ressembler à de la science-fiction », reconnaissent eux-mêmes les auteurs d’une nouvelle étude affirmant que les premiers humains auraient hiberné en hiver. Cette stratégie, qui consiste à emmagasiner de la graisse durant l’automne pour passer l’hiver à dormir, permet de survivre lorsque les températures chutent et que la nourriture se fait rare. Une faculté dont ne dispose pas l’Homme, qui reste éveillé toute l’année. C’est du moins ce que l’on pensait jusqu’à présent.

Des lésions osseuses liées à une hibernation dans des grottes sombres

Deux chercheurs jettent aujourd’hui un pavé dans la mare. Antonis Bartsiokas, de l’université de Thrace en Grèce, et Juan-Luis Arsuaga, paléontologue à l’université de Madrid, ont examiné les squelettes d’hominidés de Sima de los Huesos, un site situé au nord de l’Espagne. Celui-ci abrite une collection d’ossements datant de plus de 400.000 ans et appartenant aux premiers Hommes de Néandertal et à leurs prédécesseurs.

Ils ont constaté, en particulier chez les adolescents, que les os présentaient « des lésions caractéristiques d’ostéomalacie, d’hyperparathyroïdie secondaire et d’ostéodystrophie rénale », dont ils estiment qu’elles sont liées « à une hibernation dans des grottes sombres ». Les deux chercheurs suggèrent donc que ces premiers humains se sont retrouvés « dans un état métabolique qui les a aidés à survivre pendant de longues périodes dans des conditions glaciales avec des approvisionnements limités en nourriture », à l’instar des ours des cavernes, dont on a également retrouvé la trace dans la fosse.

L'hibernation des astronautes ne sera bientôt plus de la science-fiction

Le site de Sima de los Huesos est le principal gisement de fossiles humains en Europe. Les hominidés de la cavité sont datés entre -400.000 et -500.000 ans, période de l’apparition de Néandertal. © Apple Plans
Le site de Sima de los Huesos est le principal gisement de fossiles humains en Europe. Les hominidés de la cavité sont datés entre -400.000 et -500.000 ans, période de l’apparition de Néandertal. © Apple Plans

Pourquoi les Inuits n’hibernent pas ?

Mais alors, pourquoi l’Homme a-t-il aujourd’hui cessé d’hiberner ? Pourquoi...

> Lire la suite sur Futura