Français évacués depuis Kaboul: la France voudrait rapatrier encore "quelques dizaines" d'auxiliaires afghans, selon Parly

·2 min de lecture
Florence Parly le 17 août 2021  - BFMTV
Florence Parly le 17 août 2021 - BFMTV

Quelques minutes seulement après l'arrivée des premiers ressortissants français et étrangers évacués depuis Kaboul par les forces armées françaises, Florence Parly a pris la parole. À notre antenne, la ministre des Armées s'est félicité de la réussite de cette première rotation depuis l'Afghanistan, pays entièrement aux mains des talibans depuis plusieurs jours.

"Nous sommes très heureux d'avoir pu accueillir une quarantaine de personnes qui rentrent de Kaboul", a-t-elle dit, soulignant que l'opération en cours était "complexe dans un environnement chaotique." "Il y a un double pont aérien entre Abu Dhabi et Kaboul et Abu Dhabi et la France pour permettre le retour en France d’un certain nombre de ressortissants. [...] L’aéroport a été embouteillé par un envahissement de foule, une interruption du trafic aérien. Accéder à l'aéroport est un véritable défi logistique et opérationnel", a-t-elle dit.

Plusieurs dizaines d'Afghans bientôt rapatriés

Dans son propos, cette dernière a signalé que la priorité était "de pouvoir évacuer la totalité des ressortissants français, les mettre en sécurité."

"La France a fait rentrer les personnes qui devaient rentrer, des ressortissants français mais pas seulement, l'objectif est d’optimiser les capacités aériennes", a-t-elle dit, assurant que le nombre de rotations des avions français était soumis aux "créneaux donnés ou pas par les forces américaines", a également martelé la ministre.

Sur notre antenne, la ministre a également évoqué le sort des Afghans qui avaient épaulé l'armée française au détour des années 2010.

"Il y a des Afghans qui ont soutenu, appuyé les forces armées françaises pendant la période ou elle a été engagée, avec lesquels nous avons un destin lié", a-t-elle détaillé. "Cela fait partie des discussions qui ont lieu au plan local et qui évoluent heure après heure, l’objectif c’est de les évacuer et d’achever l’évacuation de nos ressortissants français", conclut-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles