Un premier vol international a atterri à Kaboul depuis le retour des talibans

·1 min de lecture
L'appareil de la compagnie PIA est le premier à atterrir à Kaboul depuis la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans, le 15 août dernier (image d'illustration).
L'appareil de la compagnie PIA est le premier à atterrir à Kaboul depuis la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans, le 15 août dernier (image d'illustration).

Un avion de la compagnie pakistanaise PIA a atterri lundi 13 septembre à l?aéroport de Kaboul, premier vol commercial international depuis la prise de contrôle de l?Afghanistan par les talibans le 15 août dernier, ont constaté des journalistes de l?Agence France-Presse. Il s?agit d?un des premiers signes de normalisation économique pour le pays et son principal aéroport international, qui avait été assiégé fin août par des milliers d?Afghans voulant quitter le pays après le retour au pouvoir du mouvement islamiste.

L?appareil de la PIA, qui a atterri vers 10 h 30 heure locale (8 heures heure française), ne transportait que quelques personnes. « Il n?y avait presque personne à bord de l?avion, environ 10 personnes (?), peut-être plus de membres d?équipage que de passagers », a dit un journaliste de l?Agence France-Presse à bord de ce vol en provenance d?Islamabad.

Dimanche, un porte-parole de la PIA avait confirmé ce premier vol vers Kaboul en précisant toutefois que la compagnie travaillait encore à les rendre réguliers. « C?est un moment important, un jour d?espoir », a déclaré à l?Agence France-Presse un employé de l?aéroport de Kaboul, vêtu d?une longue chemise traditionnelle bleue, en espérant que d?autres compagnies allaient suivre rapidement l?exemple de la PIA et voler à nouveau vers Kaboul.

À LIRE AUSSIÀ Kaboul, des Afghans tétanisés et terrorisés par les talibans

123 000 personnes évacuées depuis la prise de pouvoir des talibans

Après la soudaine repri [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles