Le premier vaccin grippe-Covid bientôt sur le marché ?

La société biotechnologique américaine Moderna a présenté le 10 juin 2024 les derniers essais cliniques de l’ARNm-1083 : un vaccin combiné contre la grippe et le COVID-19. Le couple provoquerait une réponse immunitaire plus efficace que les vaccins utilisés indépendamment !

Dans un communiqué partagé le 10 juin 2024, la société biotechnologique américaine Moderna dévoile le succès des essais cliniques de phase 3 pour son nouveau vaccin combiné contre la grippe et le SARS-CoV-2 : l'ARNm-1083.

Vaccin grippe-Covid : une recette simple

Pour rappel, l'essai clinique de phase 3 est une étude avancée dont l'objectif est d'évaluer l'efficacité et la sécurité d'un nouveau traitement comparé à un traitement standard ou un placébo. Il vise alors à confirmer les bénéfices thérapeutiques observés lors des phases précédentes, à détecter les effets secondaires rares et à recueillir un maximum d'informations pour permettre l'approbation des autorités de santé. L'essai clinique est généralement réalisé à grande échelle.

Lire aussiLes pays de l'OMS se donnent un an pour trouver un accord pour mieux prévenir les pandémies

"Les vaccins combinés ont le potentiel de réduire le fardeau des virus respiratoires sur les systèmes de santé et les pharmacies, ainsi que d’offrir aux gens des options de vaccination plus pratiques qui pourraient améliorer l’observance (l'adéquation entre le comportement du patient et le traitement proposé, ndlr) et offrir une meilleure protection contre les maladies saisonnières", a déclaré dans le communiqué Stéphane Bancel, président-directeur général de Moderna.

La recette est simple : elle associe un candidat vaccin contre la grippe saisonnière (ARNm-1010) et un candidat vaccin Covid-19 de nouvelle génération (ARNm-1283). Mixez ces deux ingrédients et vous obtenez l'ARNm-1083.

D'après Santé publique France, la couverture vaccinale dans l'Hexagone est estimée à 54,0% chez les 65 ans et plus concernant la grippe. Pour ce qui est du Covid-19, elle est estimée à 30,2% à l’issue de la campagne de vaccination d’octobre 2023 à février 2024. A l'inverse, les taux d'hospitalisation liés au virus du SARS-CoV-2 étaient globalement plus élevés que la grippe en 2023 et en 2024.

Une première pour l'ARNm-1083

Deux cohortes d'environ 4000 adult[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi