Le premier système de freinage pour les fauteuils roulants

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’innovation du jour pourrait changer le quotidien des personnes à mobilité réduite. Il s’agit du premier système de freinage pour les fauteuils roulants.

Aussi étonnant que cela paraisse, ça n’existait pas ! Sauf sur les fauteuils électriques évidemment. Mais sur un fauteuil manuel, on n’avait pas d’autre choix que de retenir la roue avec les mains pour ralentir. Imaginez l’enfer quand on dévale une pente. On a vite fait de se bruler les paumes.

Heureusement, il existe désormais des roues spéciales, équipées d’un système de freinage ultra intuitif. Il n’y a pas de levier, pas de manette, rien… Tout se fait de façon naturelle sur la main courante. On la pousse vers l’avant pour faire avancer le fauteuil. Et il suffit de la tirer légèrement vers l’arrière pour ralentir. Pour vous donner une idée, cela fonctionne sur le même principe que sur les vélos hollandais, ceux où il faut rétropédaler pour freiner. Le système permet, du coup, de tourner, en tenant un côté tout en faisant avancer l’autre. On peut aussi partir en marche arrière ou basculer en roue libre exactement comme sur les fauteuils traditionnels.

Pour en bénéficier, il faut acheter un nouveau fauteuil ?

Non, on peut simplement acheter les roues et remplacer celles de son fauteuil actuel. Ensuite, le système se monte très simplement comme des roues de vélo.

C’est une startup lilloise, baptisée Eppur, qui l’a conçu. Ses ingénieurs travaillent dessus depuis presque six ans. Et après moult péripéties, il est enfin commerci...


Lire la suite sur Europe1