Le premier SMS de l'histoire vendu aux enchères sous forme de NFT

·1 min de lecture

Mardi 21 décembre, une vente aux enchères tout à fait originale va avoir lieu à Neuilly-sur-Seine. L'objet en question qui sera vendu n'est en fait pas un objet... mais un SMS. Le SMS en question, "Merry Christmas", a été envoyé le 3 décembre 1992. Il est mis en vente par l'opérateur mobile Vodafone, qui a fait appel à la technologie NFT, (non-fungible token) pour vendre cette objet qui n'a pas de réalité matérielle.

>> LIRE AUSSI - Tweets, vidéos, œuvres d'art : les NFT, ces objets numériques qui s'arrachent aux enchères

Un prix compris entre 100.000 et 200.000 euros

Il ne sera pas possible à l'acheteur de recevoir le fameux SMS en question. L'heureux gagnant de la vente aux enchères se verra remettre un certificat de propriété sous forme de jeton numérique - c'est ce qu'on appelle NFT. Une grande première pour Maximilien Aguttes, le responsable développement de la société en charge de la vente : "Nous organisons également des ventes de bijoux, des ventes de montres, des ventes de voitures. Nos vies sont de plus en plus dans le digital et donc cette technologie NFT permet également de rendre uniques certains éléments. Donc, c'est très intéressant".

Pour matérialiser ce SMS dans le monde réel, son futur propriétaire se verra remettre un cadre numérique. Un objet bel et bien réel, palpable. Parce qu'en France, il n'est pas possible de vendre un bien entièrement immatériel aux enchères. L'estimation basse pour les 15 caractères de ce "Merry Christmas" s'élève à 100.000 eu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles