Le premier navire chargé de céréales ukrainiennes attend d'être inspecté

Le Razoni, premier navire de céréales à quitter un port ukrainien depuis le début de l’invasion russe, est arrivé ce mardi 2 août au large d’Istanbul, en Turquie. Il doit maintenant subir une inspection avant d'être autorisé à gagner le Liban.

Le Razoni a franchi l’étape la plus difficile de son voyage : traverser sans encombre la mer Noire du nord au sud. Il avait quitté lundi matin le port d’Odessa, en vertu de l’accord sur la reprise des livraisons de céréales ukrainiennes signé le 22 juillet par Kiev et Moscou. Après quelque 36 heures de navigation, le navire a jeté l’ancre dans les eaux turques, au large d’Istanbul, à l’embouchure du détroit du Bosphore, rapporte notre correspondante sur place, Anne Andlauer.

C’est donc là – en mer et non dans un port – qu’il doit passer par une autre étape prévue dans l’accord entre l’Ukraine et la Russie : subir une inspection de son chargement. Une équipe composée de représentants des deux pays en guerre, mais aussi de la Turquie et des Nations unies, doit se rendre à bord en bateau pour vérifier que le Razoni transporte bien ce qui a été annoncé, c’est-à-dire 27 000 tonnes de maïs à destination de Tripoli, au Liban.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles