Le Premier ministre britannique Boris Johnson en visite officielle en Inde

·1 min de lecture

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est en visite officielle pour deux jours en Inde, à partir de ce jeudi 21 avril, où il va essayer de faire avancer un accord de libre-échange entre les deux pays, deux ans après la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le conflit en Ukraine sera, bien sûr, évoqué en parallèle.

Avec notre correspondant en Inde, Sébastien Farcis

Boris Johnson a commencé sa visite, jeudi 21 avril, au Gujarat, région industrialisée du nord-ouest de l'Inde, où il vient de rencontrer Gautam Adani, PDG du groupe éponyme, et l’un des industriels les plus riches et influents du pays, présent autant dans les infrastructures que les énergies renouvelables.

Besoin de soutien

Le Premier ministre britannique a besoin du soutien de tels hommes d’affaires pour conclure l’accord de libre-échange en négociations avec New Delhi, un traité nécessaire après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Londres promet ainsi d’aider l’Inde à développer son industrie d’armement, ce qui intéresse grandement New Delhi, qui est le plus grand importateur d’armes au monde.

Intérêts occidentaux

Cela servirait aussi les intérêts stratégiques occidentaux : l’Inde achète aujourd’hui plus de la moitié de son armement à la Russie, et c’est l’une des raisons pour lesquelles New Delhi n’a pas condamné l’offensive russe en Ukraine.

À lire aussi : Inde: exporter du blé pour pallier les pénuries liées à la guerre en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles