Publicité

Mon premier Festival : Eye Haïdara nous commente ses trois films préférés

Malgré les embouteillages, elle n’aurait manqué pour rien au monde l’ouverture de Mon premier festival, au Forum des images, mardi dernier. « Je trouve que c’est un festival essentiel qui propose des films magnifiques au jeune public », nous confie Eye Haïdara, marraine de l’édition 2023. Maman d’un petit garçon de 6 ans, elle a hâte de découvrir « Le Garçon et le héron » de Hayao Miyazaki, film d’ouverture du festival. « Ce sera son premier film au cinéma ! ». Elle commente pour Paris Match ses trois films coups de cœur d’une sélection qui rend notamment hommage à Peter Lord et Nick Park, le duo de créateurs britanniques à qui l’on doit « Wallace et Gromit ».

« Billy Elliot » de Stephen Daldry

Je l’ai vu au cinéma. J’étais déjà grande, au collège ou au lycée et nous avons été le voir avec des copines de ma classe. On l’a vu en version originale, en Anglais. J’avais l’impression que le garçon pouvait s’envoler. J’ai toujours su que si un jour on me donnait le superpouvoir de mes rêves, ce serait celui de voler. Avant celui de parler dans toutes les langues. Dans « Billy Elliot », on a littéralement l’impression que l’enfant vole quand il danse. C’est magnifiquement mis en scène, c’est un beau souvenir.

« Petites danseuses » d’Anne-Claire Dolivet

C’est un film qui m’a beaucoup marquée. J’ai été très touchée par ces filles à qui on demande de grandir très vite et à qui on fait comprendre que leur passion, ça peut devenir une chose sérieuse. Je ne sais pas à quel point j’...


Lire la suite sur ParisMatch