Le premier député contaminé, Jean-Luc Reitzer, placé dans le coma

Le 5 mars dernier, le Palais-Bourbon annonçait son premier cas de Covid-19. Jean-Luc Reitzer, diagnostiqué positif, était placé en réanimation à l’hôpital de Mulhouse "dans un état sérieux", selon le communiqué du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. Plus de vingt jours plus tard, l’état du député Les Républicains de la 3e circonscription du Haut-Rhin s’est aggravé, au point que l’homme politique a été plongé dans le coma, rapporte Paris-Match.

Peu de temps avant son hospitalisation, le député alsacien avait participé à une séance de questions au gouvernement dans l’hémicycle. Alors, pour les parlementaires, c’est l’inquiétude, d’autant plus que Jean-Luc Reitzer était surnommé amicalement "La Paluche" par ses voisins de banc, pour sa propension à serrer des mains. Après lui, d’autres députés ont d’ailleurs contracté le coronavirus, à l’image de Guillaume Vuilletet, élu LREM du Val-d’Oise, ou encore Valérie Boyer, l’élue LR des Bouches-du-Rhône, qui teste actuellement un traitement à base chloroquine, comme Christian Estrosi avant elle. Au total, 18 députés ont contracté le Covid-19. Pour autant, le dépistage systématique a été refusé par la plupart d'entre eux, comme le confirme Gilles Le Gendre, patron du groupe LREM : "Nous n’avons pas voulu fonctionner sur un mode différent de celui des Français. Sans symptôme, pas de dépistage."

Si pour ces députés contaminés, les symptômes s’apparentent à ceux d’une grippe plus ou moins sévère, pour Jean-Luc Reitzer, la situation

Retrouvez cet article sur GALA

Patrick Devedjian : l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy est mort du coronavirus
Coronavirus : ce drame qui s'est joué à quelques mètres d'Emmanuel Macron
Inquiétude autour d'Elizabeth II : un membre de sa garde rapprochée testé positif au coronavirus
"Quotidien" à l'arrêt : l'émission de Yann Barthès reviendra sur TMC le 6 avril
"Une boulette de papier" : comment Ségolène Royal balaye l'enquête qui la vise