Premier décollage réussi pour la fusée européenne Vega-C

Décollage réussi pour la nouvelle fusée européenne Vega-C qui s'est élancée depuis son pas de tir à Kourou en Guyane. Un nouveau lanceur qui embarquait sept microsatellites en route pour leur mise en orbite.

Le lanceur embarquait sept petits satellites, principalement universitaires, car on ne met jamais une charge utile de grande valeur lors d'un premier vol. Tous ont été mis parfaitement mis en orbite, après un décollage qui s'est déroulé sans encombre pour la première mission de Vega-C.

Ce « C » est celui de « consolider ». La fusée est une amélioration de la déjà vénérable fusée Vega, un de ces lanceurs légers qui mettent sur orbite de petits satellites, principalement pour faire de l'observation climatique. Cette nouvelle version est plus lourde, plus grande, plus puissante, mais également moins chère, promet l'Agence spatiale européenne.

L’autre avantage et qu’elle partage son étage central, le P120-C, avec la future Ariane 6, pour laquelle il servira de propulseur d'appoint. Là aussi, l'objectif est économique : utiliser le même élément pour deux fusées différentes permet d'en produire plus, et donc de le faire en série.

Une interrogation subsiste cependant pour le futur proche de ce nouvel engin. Le moteur de son étage supérieur est construit en Ukraine, à Dniepro, et les chaînes de production sont à l'arrêt depuis le début de la guerre. L'ESA en a quelques-uns en réserve, mais il faudra trouver une solution pour poursuivre le programme.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles