Un premier cas de variole du singe détecté en Iran

Un écouvillon qui a été testé positif à la variole du singe dans un laboratoire à Seattle (Photo d'illustration) - Karen Ducey
Un écouvillon qui a été testé positif à la variole du singe dans un laboratoire à Seattle (Photo d'illustration) - Karen Ducey

Un premier cas de variole du singe a été détecté en Iran, chez une femme, a rapporté mardi le ministère de la Santé.

"Le cas a été identifié chez une femme de 34 ans, après observation de ses lésions cutanées", a annoncé dans un communiqué le porte-parole du ministère, Pedram Pakaeen.

Une habitante du sud-ouest du pays

"La patiente, qui habite à Ahvaz (sud-ouest), a été immédiatement placée en quarantaine", a-t-il ajouté, sans préciser comment elle avait été contaminée.

Les premiers symptômes de la variole du singe sont une forte fièvre, des ganglions lymphatiques gonflés et une éruption cutanée semblable à celle de la varicelle.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), 31.665 cas dont 12 morts ont été recensés dans le monde.

L'OMS a déclenché le 24 juillet le plus haut niveau d'alerte, l'Urgence de santé publique de portée internationale, pour renforcer la lutte contre la maladie.

Article original publié sur BFMTV.com