Un premier cas de variole du singe détecté au Brésil

© Dasril Roszandi / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Un premier cas de variole du singe a été détecté au Brésil sur un homme de 41 ans ayant voyagé en Europe, a annoncé jeudi le ministère de la Santé dans un communiqué. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déjà enregistré près de 1.000 cas confirmés dans 29 pays où la maladie n'est pas endémique, les plus nombreux se trouvant au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, au Canada et en Allemagne.

Le patient dans "un bon état clinique"

La première personne infectée signalée au Brésil a des "antécédents de voyage au Portugal et en Espagne", a souligné le ministère de la Santé. Le patient est hospitalisé à Sao Paulo dans un "bon état clinique", tandis que ses tous récents contacts sont sous surveillance.

 

LIRE AUSSI - Variole du singe : faut-il vraiment s'inquiéter de la propagation du virus ?

Le Brésil est le troisième pays d'Amérique latine à signaler la détection d'un cas de variole du singe chez ses ressortissants, après l'Argentine et le Mexique. Selon l'OMS, aucun décès n'a été signalé dans les pays non endémiques, contrairement aux endémiques tous situés en Afrique. Les premiers symptômes comprennent une forte fièvre, des ganglions lymphatiques enflés et une éruption cutanée semblable à la varicelle.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles