Le premier cargo de céréales ukrainiennes a enfin accosté

Le Razoni, qui devait initialement décharger sa marchandise au Liban, a finalement accosté ce jeudi 11 août au port de Mersin, en Turquie.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Parti d’Odessa le 1er août avec 26 000 tonnes de maïs à son bord, le Razoni est enfin arrivé à bon port. Mais pas celui où on l'attendait. Ce jeudi après-midi, le navire battant pavillon sierra-léonais qui avait inauguré la reprise des exportations de céréales ukrainiennes en vertu d’un accord entre Kiev et Moscou, est arrivé à quai dans le port de Mersin. Voilà deux jours qu'il était ancré au large de cette ville du sud de la Turquie.

À lire aussi : Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d'Odessa

Le bateau devait initialement décharger à Tripoli, au Liban. Mais le destinataire, un acheteur privé dont l'identité n'a pas été dévoilée, avait annulé la commande en raison du retard de la livraison – cinq mois, à cause de la guerre – qui pouvait avoir altéré la qualité de la marchandise. Une partie de la cargaison a finalement trouvé en Turquie un nouvel acheteur, dont l’identité reste, elle aussi, inconnue. Des informations confirmées par une porte-parole des Nations unies au sein du Centre de coordination conjointe basé à Istanbul.


Lire la suite sur RFI