Premier bébé, né d'une mère vaccinée, avec des anticorps anti-Covid

Julie Kern
·2 min de lecture

En Floride, un bébé est né avec des anticorps contre le coronavirus alors que sa mère a reçu une dose du vaccin de Moderna quelques semaines avant d'accoucher.

Peu d'informations sur la vaccination chez les femmes enceintes sont disponibles puisqu'elles n'ont pas été incluses dans les essais cliniques des différents vaccins anti-Covid. Cela ne les empêche pas de se faire vacciner. L'une d'entre elles a reçu sa première dose du vaccin de Moderna seulement trois semaines avant de donner naissance à son bébé de façon naturelle.

Juste après la naissance de la petite fille, les médecins ont prélevé un échantillon de sang via le cordon ombilical dans des conditions stériles. Ce cas est décrit dans une publication sur le site medRxiv et il est le premier connu.

Verra-t-on un baby-boom post-Covid ? Pas sûr d'après les scientifiques

Un nourrisson immunisé par le vaccin de sa mère

Ce qui intéresse les médecins, c'est de savoir si le nouveau-né possède des anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2, potentiellement issus du vaccin qu'a reçu sa mère. Le sang du bébé contient bien des IgG anti-protéine S du SARS-CoV-2. Les anticorps vaccinaux sont donc capables de passer la barrière que représente le placenta après seulement une dose de vaccin, et ne semblent pas mettre en danger la vie du bébé, du moins dans ce cas précis. D'autres recherches sont nécessaires pour confirmer cela.

Difficile de dire si le bébé est protégé contre le SARS-CoV-2, mais la présence des anticorps vaccinaux de sa mère réduit le risque d'infection. Reste à savoir combien de temps ils vont persister, là encore c'est une question en suspens. Depuis, la mère a reçu la seconde injection du vaccin de Moderna durant sa période post-partum, en accord avec le calendrier vaccinal.

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura