Premières législatives au Qatar: aucune femme élue dans un scrutin très restreint

·2 min de lecture

Les autorités de Doha ont annoncé ce samedi 2 octobre le nom des nouveaux membres du Conseil de la Shura. Les citoyens qatariens habilités à voter étaient en effet appelés à renouveler les deux tiers du Parlement local. C’était la première élection nationale au suffrage universel direct de l’histoire du richissime émirat gazier où les partis politiques sont pourtant toujours interdits.

Avec notre correspondant régional, Nicolas Keraudren

C’est une première au Qatar. Ce samedi soir, 30 membres du Conseil de la Shura ont été élus. Aucune femme ne figure en revanche dans cette liste, selon les résultats préliminaires. Les 15 autres sièges à pourvoir dans cet organe législatif seront quant à eux attribués par l’émir du Qatar en personne.

Pour le Premier ministre, le cheikh Khalid bin Khalifa Al-Thani, ces élections constituent « une nouvelle réalisation historique ». Grâce à ce vote, les Qatariens participent en effet davantage à la vie politique de leur pays.

À écouter : Qatar: «Il y a dans ces élections législatives un aspect vitrine à l'égard du reste du monde»

Part importante de la population locale exclue du vote

Ce scrutin a toutefois été marqué par une polémique, puisque le droit de vote a été réservé aux citoyens dont la famille était présente dans le pays depuis 1930. Ce qui a exclu de fait une importante partie de la population locale comme certains naturalisés ou encore certains membres de la tribu bédouine al-Murrah, l’une des plus importantes du pays.

Au-delà de l’épineuse question de la citoyenneté et des sensibilités tribales, les nouveaux membres de ce Parlement devraient à présent s’attaquer à des sujets plus consensuels au sein de la société qatarienne, dont l’éducation et la sécurité alimentaire.

À lire aussi : Qatar: les premières législatives laissent peu de place aux femmes et aux étrangers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles