Les premières galaxies massives ont brutalement arrêté de produire des étoiles

·1 min de lecture

Aujourd’hui encore, notre Univers fabrique des étoiles au quotidien. Mais alors qu’il n’était âgé que de trois milliards d’années — l’équivalent de 20 % de son âge actuel —, il a connu la période la plus prolifique en la matière de toute son histoire. Pourtant, en tournant le télescope spatial Hubble (Nasa) et Alma, le Grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama, vers des objets datant de cette époque, les chercheurs viennent de faire une étonnante découverte. Six galaxies massives qui ont, semble-t-il, manqué de l’hydrogène nécessaire à la fabrication d’étoiles.

« Nous pensions qu’à cette époque, toutes les galaxies formaient beaucoup d’étoiles. Et que les galaxies anciennes les plus massives de l’Univers avaient été amenées à ralentir le rythme auquel elles formaient des étoiles quelques milliards d’années seulement après le Big Bang. Mais nos travaux montrent qu’en réalité, ces galaxies n’ont pas réellement ralenti de rythme. Elles fonctionnaient littéralement à vide », raconte Kate Whitaker, astronome à l’université du Massachusetts (États-Unis), dans un communiqué.

C’est une combinaison de techniques d’observation qui a permis aux chercheurs de faire la découverte. Avec le télescope spatial Hubble, ils ont pu localiser les étoiles dans les galaxies et ainsi, les lieux de formation d’étoile anciens. Avec Alma, ils ont pu détecter les traces d’hydrogène froid qui indiquent où les étoiles pourraient encore se former à l’avenir. Grâce enfin à un effet de lentille gravitationnelle produit par des amas de galaxies massifs en premier plan et offrant une lumière amplifiée dans toutes les longueurs d’onde et une résolution spatiale inégalée, ils ont pu étudier les détails de ces six mystérieuses galaxies.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles