Les premières galaxies étaient peut-être plus grandes et plus complexes qu’on ne le pensait

A1689-zD1, c’est le nom que les astronomes donnent à une jeune galaxie située à environ 13 milliards d’années-lumière de notre Voie lactée. Une galaxie « normale » sur laquelle les astronomes ont braqué le Grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama (Alma, Chili) dans l’espoir d’en percer les secrets. Et comme ils le rapportent à l’occasion du congrès de l’Union américaine d’astronomie, ils n’ont pas été déçus.

Ils ont en effet découvert un halo de carbone froid qui s’étend, de manière surprenante, bien au-delà du centre de A1689-zD1. Ainsi que des écoulements de gaz chauds et ionisés partant du cœur de la jeune galaxie. De tels écoulements sont généralement le fait d’une activité violente, de type supernova. Le tout pourrait constituer une preuve que des étoiles se forment là, en continu. D’autant que le halo de carbone se trouve dans les mêmes régions que l’hydrogène interstellaire neutre connu pour se concentrer dans les régions de formation d’étoiles. Ainsi, A1689-zD1 pourrait se révéler bien plus grande que les astronomes le pensaient.

Il est également possible que ce halo de carbone constitue le vestige d’une activité galactique passée. A1689-zD1 aurait ainsi déjà pu connaître des fusions. Des forces gravitationnelles complexes se seraient alors exercées sur la galaxie conduisant à l’éjection d’une quantité colossale de gaz sur ces grandes distances. Mais dans les deux cas, A1689-zD1 a probablement connu une évolution précoce plutôt active. « Et même si cela n’avait jamais été observé, cela pourrait être ce qui se passe la plupart du temps, pour les premières galaxies formées dans notre Univers », commente Hollis Atkins, l’auteur principal de l’étude, dans un communiqué du National Radio Astronomy Observatory (États-Unis).

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles