Première séance, discours de Borne... Après les législatives, le calendrier qui attend les députés

Rentrée, création du Bureau, premiers débats... Après le 2nd tour des législatives, le calendrier qui attend les députés - Montage BFMTV
Rentrée, création du Bureau, premiers débats... Après le 2nd tour des législatives, le calendrier qui attend les députés - Montage BFMTV

L'Assemblée nationale change de visage pour le deuxième quinquennat d'Emmanuel Macron. À l'issue du second tour des élections législatives, la coalition présidentielle Ensemble, composée de Renaissance (le nouveau nom de LaREM), le Modem, Horizons et Agir, obtient le plus grand nombre de députés, avec 247 sièges, selon le décompte réalisé par Elabe pour BFMTV-RMC et L'Express avec notre partenaire SFR.

Sans majorité absolue, le gouvernement va devoir faire face à une Nupes très forte (147 sièges), un RN en percée inédite (89 députés) et des LR-UDI en troisième place d'opposition (59 élus).

Les 577 députés s'apprêtent à entamer leur mandat et à siéger pour la première fois de cette nouvelle législature dans l'hémicycle du Palais-Bourbon. Une fois passé le second tour des législatives, voici les grands rendez-vous qui les attendent.

· Lundi 20 et mardi 21 juin: la découverte de l'Assemblée

Ce sera la rentrée des classes pour les députés, qui vont arriver au compte-gouttes. Au programme: découverte des lieux pour les nouveaux, création des badges, séance photo et distribution du kit du nouvel élu.

Lors de cette semaine, les groupes politiques s'organiseront et les candidats pour le perchoir se feront connaître. Il n'y a pas de séance prévue.

· Mercredi 22 juin: LR et LaREM choisissent leur chef

Ce jour-là, les groupes LR et LaREM à l'Assemblée se réunissent chacun de leur côté, selon nos informations. lls vont procéder par vote interne à l'élection de leur président de groupe.

· Mardi 28 juin: la première séance publique

Programmée à 15 heures, la première séance publique de la nouvelle Assemblée ouvrira la XVIe législature. Elle sera présidée par le plus âgé des députés.

"Il est d’usage que celui-ci adresse à ses collègues une allocution à l’occasion de laquelle il fait part de quelques réflexions inspirées par son expérience de la vie parlementaire", précise le site de l'Assemblée.

Lors de cette édition inédite, les députés éliront le futur président de l'Assemblée nationale qui succédera au marcheur Richard Ferrand. Suivra son discours à la tribune et l'annonce de la date de la séance suivante, au cours de laquelle les membres du Bureau de l’Assemblée seront eux-mêmes élus.

Avant 18 heures, les groupes devront remettre au secrétariat général de la présidence de l'Assemblée leur déclaration de groupe, accompagnée de la liste de leurs membres, des députés apparentés et du nom de leur président. Ils pourront y mentionner s'ils se revendiquent ou non de l'opposition.

· Mercredi 29 juin: l'organisation du Bureau et des commissions

Dans la matinée, président de l'Assemble et présidents de groupe se réuniront pour déterminer l'organisation du futur Bureau. Seront réparties les candidatures aux fonctions de vice-président, questeur et secrétaire et les sièges des huit commissions permanentes (affaires culturelles et éducation, affaires économiques, affaires étrangères, affaires sociales etc.). Viendra ensuite le tour des députés non inscrits d'établir la liste de leurs candidatures aux commissions.

À 15h, lors d'une nouvelle séance publique, les députés nommeront les six vice-présidents, les trois questeurs et les douze secrétaires du Bureau qui s'installera dans la foulée. Une élection est possible si nécessaire.

· Jeudi 30 juin: la répartition des sièges à l'Assemblée

Ce jour-là, les députés se répartiront les sièges de l'Assemblée. À chaque groupe, son secteur dans l'hémicycle. L'après-midi, les membres des huit commissions permanentes choisiront ensemble leur président et la répartition de leur bureau lors de leur première réunion.

Le président de l'Assemblée se réunira ensuite avec les présidents de groupe.

· Dans les jours qui suivent: le discours de politique générale d'Élisabeth Borne?

Dans les jours qui suivent aura lieu le discours de politique générale de la Première ministre durant lequel Élisabeth Borne - confortée dans son rôle de cheffe de gouvernement après son score de 52,46% dans le Calvados - exposera les grandes orientations de son programme de gouvernement, ses principales réformes et mesures.

À l’issue de cette déclaration, elle pourra ensuite solliciter la confiance de l'Assemblée nationale par un vote, mais cette démarche n'est pas une obligation.

Cette séance pourrait avoir lieu au plus tôt en juillet, lors de la séance du 5 juillet. En 2017, Édouard Philippe avait prononcé son discours le mardi 4 juillet.

· En juillet-août: une session extraordinaire estivale

Durant le mois de juillet et de le début du mois d'août, les députés sont censés se réunir pour débattre du projet de loi sur le pouvoir d'achat, première initiative législative du nouveau gouvernement. Le début de l'examen du projet de loi sur le pouvoir d'achat en commission pourrait avoir lieu le lundi 11 juillet.

Initialement annoncé pour le 29 juin, ce projet de loi arrive plus tard que prévu. Lors du compte-rendu du Conseil des ministres de l'entre-deux tour des législatives, la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, a précisé qu'il était possible "qu'il y ait une semaine de glissement, pas plus. Ce qui pourrait nous amener au 6 juillet".

· Vendredi 19 août: la date limite pour le dépôt des comptes de campagne

Les candidats aux législatives ont jusqu'à cette date, 18h, le cachet de la poste faisant foi pour déposer leurs comptes de campagne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles