Première photo d'une intrication quantique

Deux lobes identiques comme la trace d’un baiser. Mais la photo qui a surgi ça et là sur les réseaux sociaux, tirée d'un  n’a rien d’une preuve d’amour. C’est la première image de deux photons intriqués obtenue par une équipe de l’Université de Glasgow. Il s’agit d’un phénomène quantique étrange, aujourd’hui bien démontré et accepté surtout depuis les expériences menées par le physicien Alain Aspect. Mais malgré ces preuves, le phénomène n’a rien perdu de son caractère décoiffant.

Vert et rouge à la fois 

L'intrication est au cœur de la physique quantique, qui s’applique au monde microscopique et en prédit les étranges comportements. Un des plus connus est l’état de superposition quantique qui stipule qu’une particule peut être à la fois au repos et excité, vert et rouge ou encore zéro et un. Un non-sens dans le monde macroscopique. C’est en référence à cette propriété que le physicien Erwin Schrödinger avait imaginé pour une expérience de pensée un chat à la fois mort et vivant.

Un autre comportement étrange est l’intrication quantique qui constitue aujourd’hui un domaine de recherche très actif puisqu’il promet beaucoup en matière de sécurité informatique et de communication quantique. Le principe d’intrication stipule que deux particules ayant interagi à un moment de leur existence peuvent former à jamais un système intriqué même lorsque les particules sont séparées, ce qui signifie qu’en effectuant une mesure sur l’une, on peut connaître à distance l’état de l’autre et ce même à des milliers de km… et sans que les deux photons échangent des informations ( notre article sur la transmission quantique d’une information)

 Quand Einstein doute

La compréhension de ce phénomène a suscité de nombreux débats au cours des premières décennies du 20e siècle. Einstein lui-même était circonspect face à cette intrication qu'il a contribué à faire découvrir, estimant que les deux phot[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi