Première pour un paquebot géant au départ de l'Arabie saoudite

·1 min de lecture

Alors que l'Arabie saoudite cherche à développer son industrie touristique et à diversifier son économie dépendante du pétrole, un paquebot de croisière a quitté le royaume pour la première fois vendredi 30 juillet. Construit en France et plus long que trois terrains de football, le MSC Bellissima a entamé vendredi soir le premier d'une série de voyages au départ du port de Jeddah, au bord la mer Rouge, vers Aqaba (Jordanie) et Safaga (Egypte).

Ce départ intervient deux jours après l'ouverture par l'Arabie saoudite de son premier terminal pour navires de croisière dans le port de Jeddah, sur la côte ouest du royaume. "L'inauguration du premier port pour bateaux de croisière représente une étape importante pour soutenir la croissance du secteur du tourisme dans le royaume", a déclaré le directeur général de Cruise Saudi, Fawaz Farooqi, cité par l'agence de presse saoudienne SPA. Le développement du secteur du tourisme et des loisirs est l'un des fondements du projet "Vision 2030" du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui vise à préparer la première économie du monde arabe à l'ère post-pétrolière.

>> A lire aussi - Le croisiériste MSC dans le collimateur du fisc

Le MSC Bellissima mesure 315 mètres de long et a une capacité de 4.500 passagers, ce qui en fait l'un des plus grands navires de croisière du monde. Il dispose d'une multitude d'équipements, notamment des piscines, des salles de sport, des restaurants, des cafés et des salles de bal. Le prix des voyages commence à 2.195 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Permis de conduire : elle cachait une caméra dans son chemisier
Il changeait les plaques de sa voiture pour voler de l'essence
Bars et discothèques sont-ils responsables de la hausse de cas de Covid-19 ?
Cri d'alarme d'un couple : leur maison est envahie par... des chats
Plusieurs cas de Covid-19 sur une croisière, certains déjà vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles