Première mondiale d'une xénogreffe du rein d'un cochon sur un humain

·1 min de lecture

Un rein de cochon a été rattaché à une patiente récemment décédée et dont la famille avait donné son accord. Le rein a réussi à fonctionner durant trois jours, assurant parfaitement ses fonctions de filtre et de production d’urine, et sans provoquer de rejet, a annoncé le 20 octobre l’équipe du professeur Robert Montgomery qui a mené l’opération, au centre Langone Health, à New York.

Le rein a été prélevé sur un cochon génétiquement modifié pour éliminer un gène produisant l’alphagal, un sucre non présent chez l’humain et qui entraîne habituellement le rejet des greffes animales. Produit par l’entreprise United Therapeutics, ce cochon avait été approuvé en décembre 2020 par la Food and Drug Administration (FDA). Durant trois jours, le rein a été rattaché aux vaisseaux sanguins et maintenu en état de fonctionnement à l’extérieur du corps. « Le taux de créatinine de la patiente a retrouvé son niveau normal immédiatement après la greffe, ce qui montre que le rein assurait bien ses fonctions, assure le professeur Robert Montgomery. Cela a donné des résultats encore meilleurs qu’avec certains reins humains de personnes décédées ».

Douze personnes meurent chaque jour aux États-Unis en attente d’un rein

« Plus de la moitié des patients dialysés voient leur état se dégrader fortement ou meurent avant de pouvoir être greffés », témoigne Robert Montgomery, lui-même récemment greffé d’un cœur. « Je sais ce que c'est d’être dans l’incertitude de savoir quand un organe sera disponible ». Aux États-Unis, 90.000 personnes sont en attente d’une greffe de rein et chaque jour, douze meurent faute d’en avoir reçu un à temps. Cette expérience pourrait mener à des vraies greffes chez des patients en stade avancé de déficience rénale « d’ici un ou deux ans », avance Robert...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles