La Première ministre du Bangladesh reçue par Narendra Modi à New Delhi

La Première ministre du Bangladesh, Sheik Hasina, rencontre ce mardi 6 septembre son homologue indien, Narendra Modi, à New Delhi. Au menu des discussions : accords de commerces et prêts financiers. Mais aussi des sujets plus épineux comme les réfugiés rohingyas ou les minorités religieuses.

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Cette visite d’État de quatre jours a débuté entre pays amis ce mardi 6 septembre dans la capitale indienne. Au centre des discussions à venir, la signature d’un traité qui devrait multiplier par deux les échanges commerciaux entre l’Inde et le Bangladesh.

« Le Bangladesh est notre plus grand partenaire commercial », a rappelé Narendra Modi. L'Inde devrait accorder près de 9,5 milliards de dollars de prêts à son voisin. La croissance du Bangladesh, autrefois très dynamique, a en effet été très impactée par le Covid-19.

Rassurer

Interviewée par les télévisions indiennes, Sheik Hasina a tenu à rassurer sur la solidité économique de son pays et à répondre aux accusations d’atteintes aux minorités hindoues. « Certains pensent que le Bangladesh va subir le même sort que le Sri Lanka. Mais depuis le Covid-19, nous avons encouragé l’autosuffisance alimentaire dans les villages. Nous sommes très attentifs à ne pas gaspiller les finances publiques. Je rappelle aussi que le Bangladesh est un pays laïque, a-t-elle souligné. Mon gouvernement prend des actions très strictes contre tout incident envers les minorités religieuses. »


Lire la suite sur RFI