Première messe à Notre-Dame de Paris depuis l'incendie : "C'est un lieu auquel on est attaché de manière intime"

franceinfo
Deux mois après l'incendie qui a partiellement détruit la cathédrale, une messe en comité restreint aura lieu samedi en fin d'après-midi dans une chapelle située derrière le choeur. Philippine de Saint-Pierre, la directrice générale de la télévision catholique KTO qui va retransmettre l'office, revient sur le rapport des Français à Notre-Dame.

Notre-Dame de Paris "est un lieu auquel on est attaché de manière pas seulement intellectuelle mais aussi intime", a expliqué sur franceinfo samedi 15 juin Philippine de Saint-Pierre, journaliste et directrice générale de la télévision catholique KTO. La première messe depuis l'incendie de Notre-Dame de Paris doit être célébrée dans la cathédrale à partir de 18 heures samedi, deux mois jour pour jour après le feu. La chaîne de télévision retransmettra l'office qui se tiendra en petit comité.

franceinfo : KTO diffuse régulièrement des offices. Comment cet incendie a-t-il eu un impact dans votre travail quotidien ?

Philippine de Saint-Pierre : Depuis 2003, KTO a une retransmission en direct de Notre-Dame de Paris, notamment avec l'office des vêpres en fin d'après-midi. Nous retransmettons également plusieurs messes par semaine : la messe du dimanche soir est très suivie dans le monde entier parce que la liturgie parisienne est très bien ordonnée, très soignée. Nous ne sommes évidemment donc plus en mesure de proposer ces offices depuis le 15 avril. Nous bricolons pour essayer de permettre à nos téléspectateurs qui souhaitent prier à cette heure-là de pouvoir le faire mais on n'était pas en mesure de leur redonner des images de Notre-Dame, jusqu'à ce [samedi] après-midi.

Diriez-vous que Notre-Dame de Paris manque aux catholiques, qu'ils (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi