Première image du James Webb, nouvelle canicule et lien entre les nitrites et cancer : l'actu des sciences en ultrabrèves

NASA, ESA, CSA, AND STSCI

Au sommaire des ultrabrèves du 12 juillet 2022 : la première image du télescope James Webb dévoilée, une nouvelle canicule susceptible de battre des records de température et le lien fait entre les nitrites de la charcuterie et le cancer colorectal.

L’actualité scientifique du 12 juillet 2022, c’est :

En espace :

  • Le président Joe Biden a dévoilé, ce lundi soir, 11 juillet 2022, à 23h, la toute première image prise par le télescope James Webb de la Nasa.

  • Désormais appelé "premier champ profond du James Webb", cette image de SMACS 0723 constitue la vue infrarouge la plus profonde et la plus nette de l'Univers lointain à ce jour.

  • Elle a été construite à partir de clichés capturés à différentes longueurs d'onde, durant une période d'observation de 12,5 heures.

En nature :

  • Les prévisions de Météo-France prévoient une hausse progressive des températures jusqu’à jeudi sur tout le territoire jusqu’à atteindre plus de 39°C localement suivi d’une seconde vague samedi.

  • La combinaison des phénomènes de “dôme de chaleur” et de “plume de chaleur” pourrait faire grimper les températures à des niveaux encore jamais atteints.

  • Météo-France rappelle que les chaleurs atteintes lors de ce genre d’épisode auraient dû être minorées de 1,5 à 3°C sans le changement climatique.

En santé :

  • Dans un avis publié mardi 12 juillet 2022, les autorités sanitaires françaises confirment l'existence d'une association entre le risque de cancer colorectal et l'exposition aux nitrates et nitrites.

  • Historiquement, les charcutiers recourent aux composants nitrés pour allonger la durée de conservation des produits et prévenir le développement de bactéries pathogènes.

  • L’agence française conseille de limiter sa consommation de charcuterie à 150 grammes par semaine et appelle à avoir une alimentation diversifiée.

En animaux :

  • Des naturalistes britanniques sont tombés nez à nez avec toute une tribu de 50 crapauds communs qui s'étaient réfugiés dans la cavité d'un arbre à 1,50 mètre du sol !

  • Des chercheurs se sont emparés du sujet et ont découvert que les crapauds passent finalement plus de temps dans les arbres que les biologistes ne le pensaient.

  • Cela pourrait offrir des avantages substantiels aux crapauds : échapper a[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles