La première image directe de James-Webb d’une exoplanète dépasse toutes les attentes !


Cette vidéo explique notamment que l'on peut imager directement des exoplanètes avec les coronographes équipant Miri, un des instruments majeurs du James-Webb. © Cnrs

C’est au début des années 1930 que l’astronome français Bernard Lyot a mis au point le premier coronographe équipant un télescope réfracteur. Il permet d’effacer la lumière du Soleil (ou d’une étoile) comme s'il se produisait une éclipse, révélant son entourage sur la voûte céleste et en premier lieu la couronne solaire.

Des versions modernes du coronographe de Lyot équipent le télescope spatial James-Webb et comme le montre un article déposé sur arXiv le 31 août 2022, il a permis d’obtenir une image directe, non noyée dans la lumière de son étoile hôte, de l’exoplanète HIP 65426 b.

C’est une géante gazeuse que l’on peut qualifier de super-Jupiter, en orbite autour d’une toute jeune étoile de type A située à environ 385 années-lumière du Système solaire quand on regarde dans la Voie lactée en direction de la constellation du Centaure.

Les observations déjà obtenues démontrent que le JWST fonctionne bien mieux que prévu pour ce genre de tâche et qu’il devrait dépasser ses performances nominales prévues par un facteur 10. Les astronomes s’attendent donc à pouvoir imager des exoplanètes géantes de seulement 0,3 fois la masse de Jupiter à 100 unités astronomiques (UA) d’une étoile la séquence principale et également des exoplanètes de la masse de Saturne à seulement 10 UA d’une naine rouge de type M.

On voit ici les observations coronographiques de l'exoplanète super-Jupiter HIP 65426 b, prises dans le proche proche infrarouge avec NIRCam et dans l'infrarouge moyen avec Miri. HIP 65426 b est clairement détecté dans des filtres d'observation, représentant les premières images directes d'une exoplanète obtenues par JWST, et la toute première détection directe d'une exoplanète au-delà de 5 μm. L'étoile hôte, dont la lumière parasite a été effacée, est représentée par l'étoile blanche au milieu de chaque...
On voit ici les observations coronographiques de l'exoplanète super-Jupiter HIP 65426 b, prises dans le proche proche infrarouge avec NIRCam et dans l'infrarouge moyen avec Miri. HIP 65426 b est clairement détecté dans des filtres d'observation, représentant les premières images directes d'une exoplanète obtenues par JWST, et la toute première détection directe d'une exoplanète au-delà de 5 μm. L'étoile hôte, dont la lumière parasite a été effacée, est représentée par l'étoile blanche au milieu de chaque...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura