Pour la première fois, la question animale s'est imposée dans le débat présidentiel

Anissa Putois
Pour la première fois, la question animale s'est imposée dans le débat présidentiel.

La question animale est de plus en plus importante dans la société, et logiquement, en politique également. Les candidats à l'élection présidentielle l'ont bien compris, et nombreux sont ceux qui se sont engagés pour les animaux, d'une manière ou d'une autre.

Le pays s'apprête à accueillir le premier tour d'une élection présidentielle pleine de premières: les premières primaires de droite et de gauche, le premier débat télévisé à onze candidats... et la première fois que la question animale s'impose autant dans le débat politique.

Selon un sondage IFOP datant de mars 2017, 80% des Français pensent que la cause animale est importante et 39% des Français inscrits sur les listes électorales affirment que les propositions des candidats en matière de protection des animaux pourraient influencer leur vote à l'élection présidentielle.

En réponse à cet intérêt grandissant et à une mobilisation importante de militants et de membres du grand public pour que la question essentielle des droits des animaux ait enfin sa place dans la sphère politique, plusieurs candidats ont manifesté leur engagement pour la cause animale dans leurs campagnes.

La France a accueilli son premier parti politique entièrement dédié à la cause animale, le Parti Animaliste.

Pour la majeure partie, ces engagements restent limités et pas tout à fait satisfaisants pour quiconque sait combien les animaux souffrent dans les différentes industries qui les exploitent en France –et ailleurs. Cependant il s'agit d'un pas dans la bonne direction, du début de la prise en compte de la cause animale en politique qui traduit le fait que cette question est déjà d'envergure dans la société.

En effet, de nombreuses enquêtes diffusées récemment ont choqué les Français et les Françaises, leur montrant explicitement la cruauté qu'ils financent quand ils achètent de la viande, des œufs, des produits laitiers, des vestes en fourrure, des chaussures en cuir ou des billets pour le cirque, le zoo ou le delphinarium.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages